Les piscines au sel ont gagné en popularité au courant des dix dernières années. La raison principale à l’origine de ce phénomène est la croyance que l’eau salée est une option plus santé que l’eau traitée au chlore. C’est un mythe.

Les piscines au sel utilisent un appareil appelé chlorateur au sel pour convertir le sel présent dans l’eau en chlore liquide. En réalité, les piscines au sel contiennent la même quantité de chlore que les piscines traitées directement au chlore, à savoir entre 1 ppm et 3 ppm.

Les ioniseurs de piscines libèrent des ions minéraux microscopiques dans l’eau pour contrôler la prolifération d’algues et de bactéries, permettant ainsi de diminuer le niveau de chlore jusqu’à 0,6 ppm. Selon l’EPA et Santé Canada, les piscines ionisées, dites minérales, sont le seul type de piscine où l’on peut réduire la concentration de chlore de façon sécuritaire.

Ce billet compare les piscines au sel aux piscines utilisant un ioniseur.

Configuration des systèmes

Chlorateurs au sel
Les piscines au sel utilisent un appareil appelé chlorateur au sel. Celui-ci est composé d’une cellule au sel et d’un boîtier de commande. La cellule au sel se branche dans la canalisation de la piscine au conduit qui renvoie l’eau filtrée dans la piscine.

La cellule au sel est connectée à un boîtier de commande fixé près de la cellule et installé près d’une prise de courant.

Ioniseurs de piscine
La configuration d’un ioniseur de piscine est très semblable. Une cellule minérale est embranchée dans le conduit de retour de la canalisation et est connectée à un boîtier de commande.

Le graphique ci-dessous illustre l’installation d’un système d’ionisation de piscine. La cellule minérale se trouve à l’intérieur du T bleu, vissée au bas de celui-ci. Elle est ensuite reliée à un boîtier de commande, le contrôleur, qui est branché dans une prise électrique.

Ioniseur de piscine

Entretien

Chlorateurs au sel
Avec un chlorateur au sel, il faut ajouter du sel dans la piscine plutôt que du chlore. Plusieurs grosses poches de sels sont nécessaires pour démarrer le processus de chloration. La cellule au sel convertit ensuite le sel en chlore liquide, créant ainsi une petite usine de chlore. Une fois le chlore épuisé, il est reconverti en sel. Il n’est donc nécessaire d’ajouter du sel qu’occasionnellement.

La plupart des chlorateurs au sel comportent une fonction « rafale », semblable à un choc. Vous n’avez donc pas besoin d’effectuer de traitements chocs à base de chlore ou autre. Cependant, vous pouvez utiliser l’option choc du chlorateur au besoin.

Comme le chlore liquide a un pH élevé, il faut utiliser un produit chimique pour l’équilibrer de façon régulière. Ce procédé est critique, car le chlore ne fonctionne pas de façon adéquate lorsque le pH est élevé. Les fabricants de chlorateurs au sel et les professionnels de l’industrie recommandent généralement d’ajuster le pH une fois par semaine.

Il est également important de régler le chlorateur au plus bas lorsque la piscine est couverte pendant longtemps. Comme le chlore s’évapore au soleil, celui-ci peut monter à un niveau extrême lorsque la piscine est couverte, risquant ainsi d’endommager la toile, les accessoires, et tout autre objet qui se trouve dans l’eau.

Il est important de nettoyer la cellule au sel de façon régulière. Les ailettes s’entartrent au fil du temps et doivent être nettoyées à l’acide muriatique. En général, un nettoyage par saison suffit. Cependant, si votre eau est très dure, c’est-à-dire qu’elle contient beaucoup de solides dissous ou de sédiments, il faut nettoyer la cellule plus souvent.

Ioniseurs de piscine
Les systèmes d’ionisation de piscine libèrent des ions minéraux microscopiques dans l’eau. Il faut environ deux semaines pour accroître le niveau d’ions, ce qui peut a priori sembler un processus fastidieux. Cependant, une fois que les ions ont atteint le niveau désiré, situé entre 0,2 ppm et 0,4 ppm, ils restent très stables et vous n’avez pas besoin de le tester souvent. De plus, avec les ioniseurs modernes, l’accroissement des minéraux est très facile lorsqu’on suit les instructions.

Les piscines minérales nécessitent aussi un niveau résiduel de chlore de 0,6 ppm, utilisé pour éliminer les matières organiques dans l’eau dues aux baigneurs (crèmes, cheveux, peaux mortes, etc.) et à l’environnement.

La façon la plus efficace de diffuser du chlore dans une piscine minérale est d’utiliser un chlorateur en ligne. Le chlorateur se branche dans la canalisation de la piscine et fournit un réservoir où on peut ajouter plusieurs rondelles de chlore à la fois. Un réglage permet d’ajuster la quantité de chlore libérée. Comme le niveau de chlore nécessaire est très bas pour les piscines minérales, il est possible de le régler à 2 ou 3 sur 10.

Les piscines minérales nécessitent aussi des traitements chocs occasionnels, après une utilisation intensive ou de fortes pluies qui apportent des matières organiques dans la piscine.

Si votre eau est dure, ou qu’elle présente une forte quantité de matières dissoutes, les fiches de la cellule minérale peuvent s’entartrer. Cela ne pose généralement pas problème, car les ions microscopiques peuvent voyager d’une fiche à l’autre quand même. Cependant, si les fiches sont très entartrées, il est possible de les nettoyer à l’aide d’une lime de métal.

Coût

Chlorateurs au sel
L’installation d’un chlorateur au sel coûte entre 500 $ et 2 000 $, selon le fabricant. Les systèmes de marque Hayward et Pentair sont les plus haut de gamme.

Une cellule au sel bien entretenue dure 4 ou 5 ans. La cellule de rechange coûte entre 300 $ et 1 000 $, selon le fabricant.

Mis à part le système, il faut prendre en compte le coût des produits. Le sel est le principal, ainsi que les produits d’ajustement du pH et l’acide pour nettoyer la cellule au sel. Comme le sel est très stable dans l’eau, il n’est pas nécessaire d’en rajouter très souvent après l’ouverture de la piscine. Cependant, les produits d’ajustement du pH doivent être utilisés souvent.

Ioniseurs de piscine
L’installation d’un ioniseur de piscine coûte entre 300 $ et 2 000 $, selon le fabricant. Pour les piscines à plus grande capacité (plus de 25 000 gallons), il faut remplacer la cellule minérale chaque saison. Une cellule peut durer deux saisons ou plus sur une piscine à plus petite capacité. Les cellules minérales de rechange coûtent entre 90 $ et 150 $.

Les piscines minérales nécessitent aussi une quantité résiduelle de chlore. La quantité nécessaire dépend de la capacité de la piscine, de l’utilisation, du soleil, de la pluie, etc. En règle générale, nous recommandons d’ajouter une rondelle de chlore de 3 pouces une fois par semaine ou par deux semaines, ce qui représente moins de la moitié de la quantité nécessaire sans ioniseur.

Si vous convertissez une piscine au chlore en piscine minérale, vous pouvez facilement estimer que vos coûts en matière de chlore seront réduits de moitié, sinon plus.

Risques

Chlorateurs au sel
Le plus gros risque couru avec les chlorateurs au sel est la corrosion de la toile et des accessoires de piscine due au sel dans l’eau. Certains fabricants de piscines hors terre annuleront votre garantie si vous utilisez un chlorateur au sel. Il est donc important de vérifier si c’est le cas avant d’utiliser un tel système.

Si vous faites installer une nouvelle piscine, il est important qu’elle soit mise à la terre. Cela signifie que tous les composants métalliques, comme la pompe, le chauffe-eau, l’échelle et les luminaires, sont reliés par un câble. Cette fonction aide à détourner les courants électriques errants générés par le chlorateur qui peuvent causer de la corrosion.

Si votre piscine est ancienne et non mise à la terre, votre équipement risque de rouiller et se corroder, ce qui coûte cher à réparer. De plus, s’il y a un trou dans votre toile et que votre piscine creusée est faite de panneaux d’acier, comme la plupart des piscines, les panneaux risquent de rouiller, ce qui coûte extrêmement cher à réparer.

L’eau salée peut aussi être corrosive pour la pierre. Si votre terrasse est faite de pierre, vous devrez peut-être appliquer un scellant pour vous assurer de ne pas l’endommager par l’eau salée.

Ioniseurs de piscine
Le plus gros risque couru avec les ioniseurs de piscine est la décoloration de la toile due aux minéraux dans l’eau. Ce phénomène est très rare avec les systèmes modernes, qui sont régulés avec un contrôleur électronique. Cependant, il est important de tester les minéraux de façon régulière pour s’assurer qu’ils sont aux niveaux recommandés. Il est également important de tester le pH régulièrement, car lorsqu’il se retrouve en dehors de l’échelle recommandée, les minéraux collent plus facilement aux surfaces.

Avantages

Chlorateurs au sel
Avec un chlorateur au sel, il n’est pas nécessaire d’ajouter du chlore dans l’eau. Le chlorateur électronique le génère pour vous en convertissant le sel dans l’eau en chlore liquide.

La génération continue de chlore est efficace pour éliminer les sous-produits du chlore qui sont générés lorsque celui-ci attaque les matières organiques. Ces sous-produits sont responsables de l’odeur de chlore présente dans la plupart des piscines. En général, les piscines au sel sentent moins fort le chlore.

Le sel présent dans l’eau lui donne également une sensation de douceur.

Ioniseurs de piscine
Les ioniseurs de piscines libèrent des minéraux naturels dans l’eau pour contrôler la prolifération d’algues et de bactéries. Cela permet de réduire la concentration de chlore à environ la moitié de ce qu’une piscine au sel ou une piscine traditionnelle au chlore nécessite.

Comme le chlore est associé à l’asthme et à d’autres problèmes respiratoires, cette réduction est le plus grand avantage des ioniseurs.

Les piscines minérales nécessitent habituellement moins d’entretien que les piscines au sel ou au chlore. C’est parce que les minéraux sont toujours actifs dans l’eau, contrôlant les algues et les bactéries. Les algues en particulier sont responsables de l’apparence trouble de l’eau. Les piscines utilisant un ioniseur restent limpides tout l’été, car même si vous oubliez d’ajouter du chlore, les minéraux sont toujours présents et actifs dans l’eau.

L’eau des piscines minérales reste habituellement dans l’échelle de pH recommandée. Il n’est donc pas nécessaire de stocker dans votre cabanon de grandes quantités d’acide muriatique, substance nocive utilisée pour équilibrer le pH.

Pour obtenir une eau à sensation douce, vous pouvez utiliser des produits à base de borates, qui donnent à l’eau une sensation de sel sans le sel.

Enfin, avec les piscines minérales, il n’y a pas de risque d’endommager ou de corroder les biens.