Si vous avez atterri ici, c’est que vous faites partie des centaines de personnes qui cherchent « ioniseur sans produits chimiques » chaque mois. Eh bien, nous sommes désolés de vous l’apprendre, mais un tel produit n’existe pas.

Bien sûr, si vous faites défiler les résultats, vous trouverez des compagnies affirmant qu’elles fabriquent des ioniseurs sans produits chimiques, mais il ne faut pas croire tout ce qu’on lit sur le net.

Les ioniseurs de piscine n’oxydent pas

La première faille fatale de la promesse des ioniseurs sans produits chimiques est que les ioniseurs n’oxydent pas les matières organiques. Les ioniseurs au cuivre et ceux au cuivre et à l’argent sont très efficaces pour combattre les algues et les bactéries, mais ils ne décomposent pas la sueur, ni les crèmes, ni l’urine, ni (eh non!) les excréments. Alors, si vous utilisez un ioniseur sans oxydant résiduel, vous vous baignez sans doute dans les matières fécales de quelqu’un d’autre.

L’oxygène ou l’ozone fonctionnent, mais pas assez

Certains fabricants d’ioniseurs affirment qu’ils utilisent l’oxygène et l’ozone pour se débarrasser des matières organiques. Ils ont raison dans une certaine mesure. L’ozone est un oxydant puissant qui décompose les excréments et autres matières organiques. Cependant, l’ozone a une courte vie. Il crée une effervescence dans l’eau et se dissipe instantanément.

L’autre problème avec l’ozone est qu’il ne se propage pas dans l’eau. Il n’agit que là où les bulles sont libérées. Les matières organiques doivent donc passer dans les bulles pour être oxydées et ce processus prend du temps dans une grosse piscine. De plus, vous devez faire fonctionner votre pompe souvent, ce qui coûte cher d’électricité.

Le chlore est bon en petites doses

Si vous avez déjà bu de l’eau du robinet, vous avez déjà consommé du chlore. Certains sont extrêmement sensibles au chlore, mais pour la plupart des gens, il n’y a aucun risque à boire de l’eau chlorée. La plupart des organismes de santé s’entendent pour dire que les risques d’ingestion de bactéries nocives dans de l’eau non traitée surpassent de loin les risques reliés à la consommation du chlore utilisé en petite quantité pour tuer ces bactéries.

Nous vous recommandons de maintenir un taux résiduel de chlore de 0,5 ppm à 0,6 ppm dans votre piscine. Ce taux se situe dans les limites de ce qui est accepté pour l’eau potable dans la plupart des municipalités.

Personnellement, j’aime savoir que mes enfants ne se baignent pas dans des bactéries potentiellement nocives.

Les organismes gouvernementaux interdisent la promotion d’ioniseurs comme étant sans produits chimiques

L’EPA, Santé Canada et les organismes gouvernementaux ailleurs dans le monde s’entendent pour dire que les piscines et les spas ne sont pas sécuritaires sans chlore ou sans brome. La plupart des organismes permettent un taux de chlore plus bas lorsqu’un ioniseur ou un système semblable est utilisé. Mais il doit y en avoir un. Les systèmes biguanides sont une autre exception, mais ceux-ci ne sont approuvés que dans certains pays.

Soyez prudents

En fin de compte, c’est vous qui décidez d’utiliser des produits chimiques ou non. L’EPA ne va pas venir vous réclamer un échantillon d’eau. Mais elle se doit de vous informer que les piscines et les spas sans produits chimiques ne sont pas sécuritaires. Si vous voulez investir dans un système d’assainissement de piscine, assurez-vous de bien comprendre les risques.